Accueil / Evénements / Renaissance du Château Labégorce : 215 ans après la division !

Renaissance du Château Labégorce : 215 ans après la division !

Millésime 2009 : Labégorce Zédé et Labégorce Margaux ne font plus qu’un pour faire renaître le cru originel du Château de Labégorce

LabégorceLabégorce Margaux et Labégorce Zédé
Ainsi que l’avait souhaité son père Hubert Perrodo, Nathalie Perrodo reconstitue le terroir initial qui existait avant
1795,  permettant renaissance d’un des plus anciens crus de Margaux.

Histoire
A l’origine en 1332, il n’existait qu’un seul et même domaine : « La maison noble de La Bégorce ».
Après la Révolution, le fief est divisé entre les familles Gorce (Château Labégorce) et Weltener-Vastapani principalement.
Le 12 août 1795, la majeure partie du domaine de Labégorce est vendue aux Benoist dont l’une des filles épouse Jean-
Emilie Zédé. Le Château Labégorce Zédé est né. Hubert Perrodo renoue avec l’histoire par l’acquisition en 1989, de Labégorce Margaux, puis, en février 2005, de Labégorce Zédé. Les 2 domaines appartiennent à nouveau à un seul et unique propriétaire.
La fusion des 2 domaines en 2009 achève la volonté d’Hubert Perrodo de revenir au cru originel de Labégorce près de
215 ans plus tard ! Une démarche unique dans l’histoire du Médoc où l’on est plus accoutumé à partager ou vendre qu’à
réunifier.

L’âme de Margaux et Zédé réunie pour l’excellence d’un seul Labégorce
Ce projet de réunification, outre sa dimension filiale et sentimentale, a également un objectif qualitatif :
rattraper l’excellence de Labégorce Zédé et imposer une marque plus forte.
Sur un vignoble de 63 hectares du parcellaire d’origine, 60% sont des grands vins et 40 % des seconds vins,
le rendement est de 44hl en 2009 et le potentiel de production revient à son niveau d’origine, soit 150 000-
180 000 bouteilles. i Zédé possède une attaque massive et un côté charmeur, Margaux est plus sur la retenue, la finesse et le
fruit. La complémentarité des 2 vins associés est alors évidente : le nouveau Labégorce offre une
palette aromatique et gustative plus large, à la fois riche et complexe, suave et rond.
Composé à 50% de Cabernet Sauvignon, à 40% de Merlot, 2% ce Cabernet Francs et 8% de Petit Verdot, le Château Labégorce 2009 étonne par sa minéralité et son originalité.
Ce premier millésime, façonné par Philippe de Laguarigue, donne le ton du Château Labégorce sans pour autant effacer l’âme de Zédé et Margaux. Les différents lots se goûtent remarquablement bien, les degrés sont très élevés mais la richesse de constitution donne un équilibre remarquable.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *