Accueil / Evénements / Projet de Réglement 2011 Classement de l’AOC Saint-Emilion Grand Cru

Projet de Réglement 2011 Classement de l’AOC Saint-Emilion Grand Cru

Le projet de règlement concernant le classement des « Premiers Grands Crus Classés » et des « Grands Crus Classés » de l’appellation d’origine contrôlée Saint-Emilion Grand Cru a été proposé au Conseil d’Administration du Conseil des Vins de Saint-Emilion du 18 janvier 2011 et approuvé par celui-ci.

La Commission permanente de l’INAO du 21 janvier 2011 a approuvé ce même règlement.

Ce projet de règlement de classement sera officiel après approbation des Ministres concernés et publication au Journal Officiel de la République française.

Une réunion d’information à l’attention des adhérents du Conseil des Vins de Saint- Emilion, en présence de l’INAO, est programmée pour la mi-février à Saint-Emilion.

Consulter ce projet

Une réponse à “Projet de Réglement 2011 Classement de l’AOC Saint-Emilion Grand Cru”

  1. carbonnier dit :

    Personnellement, je formule des voeux pour que ce projet de règlement ait un effet aussi positif que « consensuel » sur l’ensemble des vignerons de l’appellation. Les consommateurs, même les plus avertis, ne comprennent pas toujours les fâcheries , bouderies et colères qu’entraînent les résultats entérinant chaque nouveau classement. Ceux qui poussent des cris d’orfraies lorsque le classement ne correspond pas à ce qu’ils espéraient, devraient se dire qu’aucun règlement n’est totalement parfait . A partir du moment où il est accepté, il faut avoir l’élégance de « jouer le jeu » ou bien, si l’on n’est pas d’accord, le courage de se retirer sur l’Aventin et ne plus participer en quoi que ce soit aux efforts de ceux qui pensent qu’un classement présente quelque utilité. Journaliste du vin attentif aux travaux de tous ceux qui se battent pour une bonne image des appellations, je ne peux que déplorer le déballage de querelles intestines qui laissent des blessures pas faciles à cicatriser. Le vin est – toujours – le grand perdant de ces batailles au cours desquelles les flèches empoisonnées remplacent les argumentaires sereins . Et j’aime trop Saint-Emilion avec tout ce que son nom véhicule de culture pour ne pas me sentir un peu meurtri quand le spectacle de stériles guéguerres nuisent à sa renommée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *