Accueil / Dégustation / Prowein 2009 – 29 au 31 mars 2009

Prowein 2009 – 29 au 31 mars 2009

La France très attendue

Renouvellement
Avec des concepts modernes et de nouveaux types de vins mais aussi avec des vins authentiques géographiquement bien définis, les vignerons français tirent bien leur épingle du jeu face à la mondialisation. Ils ont compris que seules une remise en question permanente et une adaptation de l’offre aux besoins du marché pouvaient à long terme assurer à la France son succès sur le marché mondial des vins. Pour s’adapter aux conditions du marché qui ont changé, le vignoble français a commencé ces dernières années un processus de renouvellement sur plusieurs fronts. Les surfaces viticoles ont été restructurées, des réformes, mises en place, l’offre, adaptée aux besoins actuels du marché et la communication, renforcée. Avec plus de flexibilité dans les pratiques oenologiques, les producteurs ont repositionné leurs vins,notamment dans le milieu de gamme – sans pour autant perdre des yeux les valeurs traditionnelles des vignobles français telles que terroir, tradition et savoirfaire. Une large palette, tant en vins de qualité qu’en vins de pays, aussi bien au niveau des cépages que des marques, permet de couvrir aujourd’hui les segments de marché les plus divers.

Le marché
Depuis 2005, les exportations de vins français sont de nouveau croissantes dans le monde entier. Les vins français hyper chers se vendent très bien en Inde ou en Chine, ce qui était encore inconcevable il y a dix ans. Si on compare ses plus grands marchés export, ce sont parmi les dix premiers pays export, le Canada, le Japon et l’Allemagne qui présentent, en valeur, les plus belles progressions.

Un millésime prometteur

La France a connu en 2008 sa récolte la plus faible depuis 15 ans. Les qualités sont cependant très prometteuses, dans certaines régions comme le Bordelais, la Champagne ou le Sud de la France, elles sont même excellentes.

Des nouveaux concepts sur le stand collectif français hall 5
Avec des concepts modernes, de nouveaux types de vins et des idées hardies, en particulier, au niveau du conditionnement, les exposants de France montrent qu’ils peuvent offrir plus que simplement des châteaux vénérables et une culture traditionnelle des vins. Des vins à emporter en kit individuel de 25 cl conditionné en tetrapack au design approprié ou en boîte aluminium fantaisie. Pour les grandes soirées, les Bag-inBoxes (BiB) déjà bien établis se présentent sous un nouveau design ou dans denouvelles formes amusantes.  La bouteille de vin classique est de plus en plus souvent remplacée par une bouteille plus légère en PET. Les vins de marque se laissent décorer avec des étiquettes sémillantes des plus créatives sur lesquelles on trouve bien souvent des suggestions de mets pour accompagner le mieux tel ou tel vin. Les vins de cépages connus ont encore le vent en poupe mais la France avec ces nouveaux vins sans indication d’origine prend une place de plus en plus importante dans la compétitivité mondiale.

Tendances :

Le Bio
Au cours des dix dernières années, la surface de production des vins bio francais a quadruplé. L’intérêt des vignerons bio français pour le marché allemand a énormément progressé, souligne Alain Réaut, Président de la Fédération française des vignerons bio, la FNIVAB (Fédération Nationale Interprofessionnelle des Vins de l’Agriculture Biologique). Il considère comme positifs dans son ensemble les pronostics de développement pour le vignoble bio français, car, selon lui, ce sont finalement les vins qui, grâce à leurs méthodes de production bio, méritent vraiment l’appellation Vin de terroir et qui, avec leur excellente qualité et la palette de leurs arômes variés, peuvent se profiler parmi la grande variété des vinsfrançais.

Les Crémants français, qui sont produits dans sept régions viticoles selon la méthode traditionnelle de la fermentation en bouteille, sont de plus en plus appréciés par le consommateur en raison de leur bon rapport goût/qualité-prix. Le Crémant s’est depuis longtemps établi non seulement comme une alternative au Champagne mais aussi dans la catégorie autonome des vins mousseux. Sur ProWein, l’offre en Crémants Rosé attira tout particulièrement l’attention.

L’article complet de Brigitte Engelmann, journaliste free lance pour différents journaux spécialisés en Allemagne et en France.

Pour de plus amples informations sur ProWein 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *