Accueil / Marché / Progression des vins effervescents rosés – étude Vinexpo juin 2009

Progression des vins effervescents rosés – étude Vinexpo juin 2009

Qu’ils soient situés en Champagne, en Espagne ou en Provence, les négociants et les producteurs de vin effervescent rosé se préparent à voir leurs ventes bondir, selon les exposants présents à VINEXPO, le plus grand salon professionnel international du vin et des spiritueux

Conférence sur la conjoncture mondiale des vins effervescents, tenue par FranceAgriMer, l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, Vinexpo 24 juin 2009

D’après Françoise Brugière, Chargée de mission prospective de FranceAgriMer : « En 2007, le marché global des vins effervescents aurait encore augmenté d’environ 40% en volume et 30% en valeur pour se tasser complètement en 2008. Ainsi, fin 2008, le total des exportations mondiales d’effervescents devait se situer autour de 4,9 millions d’Hl et 5,4 milliards de dollars US ».

Les producteurs européens de vins effervescents bénéficient d’une embellie suffisamment rare pour être soulignée en ces temps difficiles. Tony Rasselet, Directeur général de la Maison H. Blin, producteur en Champagne et exposant à VINEXPO : « Les ventes de champagne rosé ont augmenté de 25% au cours des 5 dernières années. Nous attendons une croissance similaire pour les 5 prochaines années, car la popularité du champagne rosé s’accroît, auprès des jeunes femmes notamment, mais aussi des restaurateurs et des bars, du fait de son prix premium ».

Le producteur de vin effervescent espagnol Freixenet se montre également optimiste. Anne Lubert, Responsable Marketing pour Yvon Mau, distributeur de Freixenet en France, prévoit que d’ici à 2 ans, les vins effervescents rosés représenteront 30% des ventes de vins effervescents, contre 20% aujourd’hui : « Les vins effervescents rosés offrent un bénéfice intéressant pour le circuit CHR, car les consommateurs ont la perception d’un produit plus cher, ce qui permet à la distribution d’augmenter ses marges ».
En Provence, longtemps considérée comme le berceau du vin rosé, les producteurs ont créé un centre de recherche pour tester de nouvelles façons de produire du vin effervescent à partir des cépages locaux, comme le Mourvèdre et le Grenache. Alain Combard, propriétaire du domaine Saint-André de Figuière et président de ce centre, lancera aussi un rosé effervescent en octobre, pour lequel il a adapté la méthode traditionnelle en utilisant du moût du raisin pour réduire le taux habituel de sucre.

Le champagne rosé bénéficie d’une amélioration générale du marché, grâce à une préférence marquée des consommateurs pour les boissons alcoolisées effervescentes. La baisse des ventes de champagne, due aux conditions économiques actuelles, a aussi attiré l’attention sur de telles solutions alternatives.
Top 3 Marché effervescent 2009
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *