Accueil / Portraits d’acteurs / Portraits d’acteurs : Alain Moueix

Portraits d’acteurs : Alain Moueix

Alain Moueix – Château Fonroque  Grand Cru Classé de Saint-Emilion
Photos Jean-Bernard Nadeau – Réalisation Arnaud Fleuri – English Version  by Maxine Colas
Portrait Alain Moueix Château Fonroque

 Portrait Alain Moueix Château FonroqueAlain Moueix
Héritier d’une des grandes familles bordelaises du vin à Bordeaux, Alain Moueix a étudié l’agriculture et la viticulture pendant 6 ans à Toulouse, puis il a passé encore 2 ans en formation à différents métiers du vin : viticulture en Corbières et Puilly Fuissé, viniculture en Napa Valley, commercialisation chez Listel, recherche à l’INRA.

A la fin de ses études en 1990 il part un an et demi en Nouvelle-Zélande chez Kumeu River Wines. En septembre 1991 Alain Moueix rentre en France et prend la direction du Château Saint-André Corbin jusqu’en 1992 où il devient directeur du Château Mazeyres en Pomerol (propriété de la Société Générale). C’est en décembre 2000 qu’il devient copropriétaire du Château Fonroque, propriété familiale (50% des parts) et en 2002 qu’il s’occupe aussi de la production du Château Moulin du Cadet, propriété de sa soeur Isabelle.

Alain Moueix est aussi l’un des 4 fondateurs du Cercle Rive Droite, le Président de l’Association des Grands Crus Classés de Saint-Emilion et vice premier Jurat de la Jurade de Saint-Emilion.

 

Portrait Alain Moueix Château FonroqueLe Château Fonroque
Jean Moueix est le fils d’une famille de petits exploitants agricoles corréziens, « monté » à Paris dans les années vingts il ouvre un commerce de produits laitiers, il achète le Château Fonroque quelques années plus tard sur les conseils de son frère. Au décès de son fils ainé en 1979 la propriété est confiée aux Etablissements Jean Pierre Moueix jusqu’à 2001 et l’arrivée d’Alain Moueix.

Le Château est un Grand Cru Classé de Saint-Emilion, son domaine s’étale sur 22 hectares au Nord-Ouest de Saint-Emilion, dont 17,6 de vigne. Dés son arrivée Alain Moueix travailla à la reconversion du vignoble. En 2002 il  expérimente le respect du cahier des charges de l’Agriculture Biologique et lance la démarche de demande de certification pour l’Agriculture Biologique dés 2003 (contrôle AGROCERT).

La récolte 2006 porte pour la première fois le logo « AB ». La culture en biodynamie a été développée en parallèle :  6 hectares en 2002, 12 hectares en 2003, elle a été généralisée à tout le vignoble à partir de 2004. Fonroque a adhéré au Syndicat de Vignerons en Biodynamie BIODYVIN à partir de 2005 (contrôle ECOCERT).

La Biodynamie
« L’agriculture biologique nous permet de protéger non seulement l’environnement (le sol, les nappes phréatiques, l’air…) mais aussi le personnel qui travaille dans le vignoble. »
Pour Alain Moueix initiateur du passage à la Biodynamie ce mode cultural apporte aussi la pérennité des sols, la mise en valeur du terroir ,l’éclat et équilibre des vins.
La Biodynamie prend en compte l’environnement général de la vigne : le plus proche, c’est-à-dire le sol dont la vie est favorisée par les préparas biodynamiques.
Le plus lointain tels que les astres du système solaire, soleil et lune en tête. De part sa proximité avec la terre, la lune a une importance primordiale sur le comportement des végétaux ou des champignons antagonistes de la vigne.
Depuis la mise en place de la Biodynamie Alain Moueix constate une Biodiversité accrue, une plus grande souplesse des sols, une véraison et un aoûtement plus homogènes, une maturité des peaux plus précoce permettant de ramasser des raisins biens murs qui ont conservé une belle acidité et n’ont pas des degrés trop élevés.
Portrait Alain Moueix Château Fonroque

Le Making Of

English Version
Visualiser ou imprimer le reportage en PDF
Toutes les Photos de Jean-Bernard Nadeau
Site Internet du Château Fonroque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *