Accueil / Portraits d’acteurs / Portrait d’acteur José ruiz

Portrait d’acteur José ruiz

José Ruiz – journaliste et créateur Association les AFAMES
Photos Jean-Bernard Nadeau – Réalisation Arnaud Fleuri

José Ruiz

 

José RuizJosé RUIZ
Né à Bordeaux d’une mère espagnole, Ana, arrivée en France à l’âge de 12 ans, pour travailler comme bonne à tout faire, et d’un père, Carlos, soldat républicain espagnol ayant fui le franquisme et son pays à la fin de la guerre civile et remis par les autorités françaises aux Allemands.

 

Carlos passe les premières années de la 2ème guerre mondiale dans les camps de concentration français des Pyrénées Orientales. Puis il est envoyé au camp de Saint Médard en Jalles, où sont détenus les prisonniers qui travailleront à la construction de la Base Sous Marine de Bordeaux.

 

L’histoire de ces années de jeunesse passées entre enfermement et dureté de la vie de travailleur forcé à la Base est racontée dans son livre « Lettre à un ami » que j’ai traduit et fait publier (Editions Pleine page) après son décès.

 

Je suis entré à l’Ecole Normale en 1975, et j’ai travaillé à l’Education Nationale comme enseignant jusqu’à ma démission en 1988.

 

 

 

 

 

 

José RuizJournaliste Radio France et musicien
Je suis entré à Radio France à temps partiel en 1986, puis à temps plein en 1988. Je fus correspondant aux USA pour Radio France Internationale de 1990 à 1996. Ma carrière de journaliste se décline en parallèle avec ma passion pour la musique : J’ai commencé mineur comme organisateur de concerts et de festivals de 1971 à 1973, dont le Bagas Cheap Festival, 7000 personnes pour le premier Woodstock du midi, en plein air, à Bagas, village girondin de 70 habitants. J’ai été aussi le fondateur guitariste du groupe rock Les Stilettos entre 1978 et 1983( 1 album chez Epic produit par Dominique Blanc Francard, 3 45 tours) puis du groupe rock Gamine de 1984 à 1986 ( 2 albums Barclay).
J’ai été correspondant aux USA pour le magazine rock Best de 1985 à 1996. et journaliste pigiste pour Guitares et Claviers, Rock Sound, Accordéon Magazine, World, Rolling Stone, entre 1996 et 2005. Je suis aussi fondateur et président de Bordeaux Rock, label qui édite des CD de groupes rock bordelais et de l’association qui organise des festivals avec ces mêmes groupes depuis 2004. 15 références au label, 8 festivals, et plus de 15 000 spectateurs en tout.

L’association les AFAMES
Déjà à la maison, les bonnes odeurs de cuisine ont dès mon plus jeune âge fait partie de mon environnement sensitif. Dans l’appartement de 25 m2 où nous avons grandi mon frère et moi, la cuisine et l’unique chambre était mitoyennes. J’ai petit à petit et tout naturellement et grâce à mon travail de reporteur gastronomique rencontré les chefs cuisiniers nouveaux arrivants à Bordeaux, ainsi que quelques autochtones de talent. En bavardant avec eux, j’ai constaté qu’il y avait des points commun, et une envie commune de rencontre. J’ai pris l’initiative de proposer de créer un club rassemblant ces chefs, cercle qui s’est agrandi pour devenir « les AFAMES »,  Alliance de Friands Amateurs de Mets Epîcuriens et Savoureux, statuts déposés en préfecture en décembre 2011. Les AFAMES sont aujourd’hui un cercle culinaire repéré en ville, nous faisons des sorties régulières, des visites de producteurs et des repas en bande. En octobre 2013, nous avons publié notre premier livre de recettes (« L’huître », Editions Sud Ouest), et nous travaillons actuellement au second, à paraître pour les fêtes de fin d’année. Il aura pour thème le foie gras du Sud Ouest.

José Ruiz

José Ruiz et Frédéric Lafon, chef du Restaurant « L’oiseau Bleu » à Bordeaux

 

 

Making Of

 

Visualiser ou imprimer le reportage en PDF

Groupe Facebook AFAMES

Restaurant l’Oiseau Bleu

 

 

 

2 réponses à “Portrait d’acteur José ruiz”

  1. kuilenberg philippe dit :

    Bonjour José,

    J’ai appris que tu avais reformé un groupe et que tu te produis.
    J’aimerai assister un de tes concerts.
    Peux tu m’en dire plus, je serai très heureux de te revoir.
    Amitiés,

    Philippe

  2. Patrice Fabre dit :

    Salut José,j’ai perdu ton tel!La vie « qui comporte de nombreuses vicissitudes qu’il nous faut surmonter coûte que coûte  » m’oblige à reprendre contact par le biais de ce site …
    Bises
    Patrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *