Accueil / Marché / Les financements alternatifs du vin

Les financements alternatifs du vin

Crowdfunding et VinNouveau aux Editions Féret,  deux livres outils de décision pour la filière vin : Le crowdfunding et le vin ; Les groupements fonciers viticoles et les investissements directs

 
Les besoins financiers de la filière vin sont importants et variés mais les sources traditionnelles de financement, comme la dette bancaire, ne permettent plus d’y répondre pleinement dans un contexte réglementaire et économique imposant davantage de prudence. Les entreprises du vin doivent donc se tourner vers des modes alternatifs de financements, dont ces précis, pouvant être lus indépendamment, présentent les principales formes et leurs caractéristiques

 
L’exposé des principes de ces financements est illustré par 10 cas concrets, issus de témoignages de vignerons et dirigeants d’entreprises, analysés par l’auteur. Plus de 30 schémas et tableaux enrichissent et synthétisent le propos.

Maxime Debure est ingénieur agronome, œnologue et diplômé du MBA de l’INSEAD. Il bénéficie d’une double expérience dans l’opérationnel et dans le conseil en stratégie et management. Il a travaillé en Australie, Californie, Afrique du Sud, Chili et en France comme œnologue puis directeur de sociétés de négoce et de propriétés viticoles.
Il conseille les fonds d’investissement et les directions générales d’entreprises du vin et d’autres secteurs. En 2016, il a lancé WineFunding, la première plateforme de financement participatif en capital dédiée au vin.

 

Source Feret.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *