Accueil / Dossiers / Environnement : une solution d'oenologie durable pour la filtration des vins

Environnement : une solution d'oenologie durable pour la filtration des vins

Une nouvelle solution qualitative et « durable » : l’inox fritté selon Hervé Romat

La finalité de l’élaboration est de conduire les vins à la mise en bouteille et de garantir aux plus grands la meilleure évolution dans le temps, or à ce jour on se confronte à deux terribles constats opposés et restés sans réponse simple : « si on ne filtre pas, on ne peut pas garantir une stabilité microbiologique et un devenir qualitatif certain des vins » et « si on filtre, on ne va pas mettre dans la bouteille la totalité des efforts, investissements, terroirs et richesses diverses ».

Après avoir travaillé sur ce sujet pendant une partie de ses études, en Recherche et Développement, puis en parallèle de ses activités de Consultant, une nouvelle solution est apparue à Hervé Romat : il s’agit d’une nouvelle approche œnologique de la filtration (amélioration et caractérisation de la filtrabilité), par une technique simple de filtration avec de faibles pressions, utilisant un matériau poreux de très haute technologie, l’acier inoxydable « fritté ».  Le même inox qui est déjà largement utilisé en oenologie, sous forme de microbilles agglomérées (frittage) permet une filtration douce et une rétention calibrée des particules sans adsorption négative de macromolécules (en particulier vis à vis des manoprotéines), respectant ainsi le vin comme il ne l’a jamais été, en particulier sur la dégustation mais aussi sur sa stabilité dans le temps. De plus, ce matériau « noble » est régénérable à l’infini, ne génère aucun déchet, et s’inscrit donc totalement dans une démarche environnementale et durable.
Ainsi, la filtration « classique » sur des consommables en matériaux organiques adsorbant de nombreuses macromolécules (terres, cellulose, plaques, lenticulaires, membranes), remettant régulièrement en cause la qualité des vins, et générant des déchets polluants,  peut être désormais remplacée pour tout ou partie par cette nouvelle technique propre et d’une faible contribution carbone.

Désormais disponible sur le marché
Ce nouveau matériel est désormais disponible commercialement, après avoir fait l’objet d’un brevet en 1999, et d’observations après un premier matériel réalisé en 2002 (oscar Vinitech, et fonctionnant depuis dans un chai toujours avec les mêmes frittés d’inox). Il résulte de plusieurs savoir-faire, celui d’un fabricant mondial d’inox fritté et celui d’un spécialiste de la chaudronnerie des aciers inoxydables, la Société Fabbri (Avignon/France), qui le fabrique et le commercialise.

Hervé ROMAT : Etudes de la Pédologie et de la Biologie de la vigne, docteur en Œnologie, recherches sur les différents paramètres de l’élaboration des vins et son expérience de différentes régions viticoles de France et du monde, connaissances pratiques car il est aussi viticulteur (co-propriétaire du château Grand-Maison, porteur de nombreuses reconnaissances nationales et internationales). Dans la lignée et proche de célèbres oenologues comme Denis Dubourdieu, Jean Claude Berrouet ou Patrick Léon.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *