Accueil / Dossiers / Le millésime 2011 s’annonce précoce

Le millésime 2011 s’annonce précoce

Par Xavier Planty du Château Guiraud, Premier Grand Cru Classé en 1855 et Bernard Sirot journaliste à Vino Magazine


Vendanges au Château GuiraudLes vendanges le 20 août au Château Guiraud ?
15 Juin, la vigne est au stade « fermeture de la grappe » C’est-à-dire que les grains de raisin sont assez gros pour se toucher, la grappe devient compacte.
Après la pluie de ces derniers jours, la vigne pousse comme une folle, les vignerons travaillent des 6 heures du matin pour lever, attacher, caler, épamprer, écharder, écimer tous travaux de précision qui vont nous amener jusqu’aux vendanges.
Quand la vendange ?
Tôt, très tôt, la fleur a été observée le 20 mai soit trois semaines d’avance par rapport à la moyenne et cette avance est définitivement acquise .
Nous vendangerons donc le 20 août pour les secs et les Sauternes à suivre ; du Sauternes en Aout ?
Pourquoi pas, c’est rarissime mais déjà vu ! Par mes arrières grand parents en 1893 !
La mémoire s’en perd et je serais très heureux de voir un tel phénomène se renouveler
Photo (c)François Poincet

Xavier PLANTY
chateau-guiraud-magazine.com


Des Pronostics plus précis dans 15 jours
En ce début juillet, tous les vignerons de Bordeaux sont pour l’instant autant occupés par la recherche de clients et pour certains d’entre-eux des suites de Vinexpo que par les travaux qui se bousculent dans la vigne… Pourquoi….
Tout simplement parce que la précocité observée depuis mi-avril se confirme. De plus l’absence de pluies notables et  de températures estivales depuis deux mois ne vont pas sans en inquiéter beaucoup.
Les vendanges seront donc précoces partout à Bordeaux. Il va donc falloir s’organiser dans les chais et surtout au niveau des vendangeurs. Quand aux propriétaires et personnel d’ exploitations, pour eux les vacances vont être sérieusement écornées…
Les vendanges en blancs secs pourraient commencer dans les secteurs précoces dès la mi-août et en rouges dès le début septembre…
Du jamais vu, du moins depuis un siècle…
Tout va dépendre maintenant de la véraison du raisin…
C’est-à-dire de la date qui correspond au début de la maturation de la baie. Le raisin va alors accumuler sucres, composés phénoliques ( couleurs ) et arômes pendant que les acides vont progressivement se dégrader. Pour les blancs, le processus est en cours, pour les rouges il faudra attendre la mi-juillet…
Dans quinze jours, de réels pronostics pourront-être engagés…
Quand à la qualité, la promesse d’un grand millésime est bien avancée surtout que l’on nous annonce des mois de Juillet et Août dans la bonne moyenne, cad propice à une saine et qualitative production. Pour les rendements par contre, si la sécheresse continue, les grimaces pourraient-être nombreuses…
Bernard Sirot
www.closiot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *