Accueil / Non classé / Dégustations primeurs du millésime 2019 à Bordeaux

Dégustations primeurs du millésime 2019 à Bordeaux

 

 

infoprimeursL’ensemble de ces dégustations sont réservées aux professionnels de la filière Vin. Sauf précision explicite, l’accès est sur demande ou sur invitation.

 

Dégustation Cadillac Côtes de Bordeaux
Jeudi 12 et vendredi 13 mars 2020 à la Maison des Vins de Cadillac.
Millésimes 2019, 2018 et 2017.
Contact contact@maisondesvinsdecadillac.com

 

Dégustation AOC Pessac-Léognan
La Présentation du Millésime 2019 Pessac-Léognan a lieu le lundi 30 mars 2020 au Château Latour-Martillac à Martillac de 9 h 30 à 18h.
Contact : contact@pessac-leognan.com

 

Soirée BtoBio Bordeaux
Le rendez-vous bio de la semaine des Primeurs à Bordeaux lundi 30 mars 2020 de 16 h à 21 h.
Plus de 75 vignerons bio de la région vous feront découvrir leur millésime 2019 et tous leurs livrables.
Contact : Vignerons Bio Nouvelle Aquitaine

 

Dégustation « Histoires de Vignerons » des appellations Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc
Dégustation mardi 31 mars 2020 de 9h à 18h suivie d’un afterwork autour des vins blancs du Médoc de 18h à 22h à la tonnellerie Nadalié (Ludon-Médoc).
L’ODG vous propose de faire découvrir sous 6 thèmes forts 90 vins aux histoires uniques, en primeurs.
Contact : com@odgmedoc.fr  – Tel : 05 56 59 02 92

 

Dégustation AOC Lalande de Pomerol
Mardi 31 mars et mercredi 1er avril 2020 de 16 à 21 h à l’Intercontinental Bordeaux – Grand Hôtel
Contact Nathalie DIFFI : lalande-pomerol@orange.fr

 

Dégustation Crus Artisans du Médoc « des racines et des hommes »
Dégustation Primeurs et Livrables mardi 31 mars et mercredi 1er avril au Château De Lauga, Cussac-Fort-Médoc.
Contact Catherine Di-Costanzo : di-costanzo.catherine@orange.fr

 

Dégustation AOC Côtes de Bourg
Mardi 31 mars 2020 de 17 h 30 à 22 h àau Grand Théâtre de Bordeaux
Contact Didier Gontier : info@cotes-de-bourg.com

 

Dégustation Expression de Fronsac
Pré-primeurs (Réservé presse , courtiers, négociants) à l’Intercontinental Bordeaux – Grand Hôtel
Jeudi 27 février 2020 de 10 h à 14 h – Sur invitation
Contact : contact@expressiondefronsac.com

Dégustation Laboratoire Oenoteam
Du lundi 16 mars au 10 avril 2020 sur RDV.
Contact :  info@labo-oeno.com

 

Dégustation Terroirs
Jeudi 26 mars 2020 de 16 h à 20 h – Pavillon Ledoyen.
Présentation du nouveau millésime des domaines bordelais suivis par Derenoncourt Consultants.
Contact :  marie-charlotte@derenoncourtconsultants.com

 

Dégustation propriétés conseillées par Hubert de Boüard Consulting
Pré-Primeurs le lundi 23 mars mars 2020 à l’Intercontinental Bordeaux Grand Hôtel (Salon Margaux) de 16 h à 21 h.
Contact e.debouard@bee-bordeaux.com et g.bertrand@bee-bordeaux.com

 

Dégustation Oenocentre Pauillac
Lundi 30 mars 2020 de 11 h à 18 h. Mardi 31 mars et mercredi 1er avril de 9 h à 18 h au Château Larose Trintaudon.
Demande d’inscription :  Cliquer-ici

 

Dégustation La Grappe
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020 de 10 à 18h 30 au Château La Gaffelière, Saint-Emilion.
Présentation du nouveau millésime des domaines conseillés par Derenoncourt Consultants.
Contact :  marie-charlotte@derenoncourtconsultants.com

 

Dégustation propriétés conseillées par Hubert de Boüard Consulting
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020 au Château Villemaurine à Saint-Emilion et au Château Siran à Margaux, de 10 h à 18 h.
Inscription auprès de BEE BORDEAUX : e.debouard@bee-bordeaux.com et g.bertrand@bee-bordeaux.com

 

Dégustation « Les Clés de Châteaux » (Rolland Consulting)
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020, de 10h00 à 18h00 au Château La Dominique.
Dimanche 29 mars réservé à la Presse.
Vins suivis par Michel et Dany ROLLAND et leurs collaborateurs.
Contact : primeurs@rollandlabo.com

 

Dégustation « Rolland Collection »
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020, de 10h00 à 18h00 au Château La Dominique.
Vins des propriétés familiales de Michel et Dany ROLLAND.
Contact : contact@rollandcollection.com

 

Dégustation Thunevin
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020, de 9h00 à 18h00 au Château Sansonnet à Saint-Emilion.
Vins Thunevin, vins distribués et conseillés par Thunevin, vin des amis de Thunevin.
Contact : thunevin@thunevin.com

 

Dégustation « L’autre sélectioné par Eric Boissenot Conseil
Du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020, 9h30-12h et 14h-18h au laboratoire E.Boissenot, 59 rue Principale, 33460 Lamarque.
Contact : di-costanzo.catherine@orange.fr

 

Dégustation des propriétés bordelaises de CA Grands Crus
Du lundi 30 mars  au jeudi 2 avril 2020, de 9h30 à 18h00 au Château Meyney, Saint-Estèphe.
Château Grand-Puy Ducasse, Château Meyney, Château Blaignan, Prieuré de Blaignan et Clos Saint Vincent.
Contact : marine.lemmens@cagrandscrus.fr

 

Dégustation Vinaria, propriétés suivies par le laboratoire Jouan & Crebassa
Du mardi 31 mars  au jeudi 2 avril 2020, de 10h00 à 18h00 au Château Pindefleurs.
Buffet sur place à 13h
Contact – thierry@jouan-crebassa.fr

 

Dégustation Biodyvin
Mardi 31 mars et mercredi 1er avril 2020.
Vignerons en culture bio-dynamique
Contact : www.biodyvin.com

 

Dégustation « Collection d’Oenoconseil »
Du mardi 31 mars au jeudi 2 avril 2020 de 10 h à 19 h au Château Lestage à Listrac-Médoc.
Dégustation des propriétés suivies par les oenologues conseils Antoine Médeville, Emilien Delalande, Thomas Marquant, Henri Boyer, Edouard Massie, Arnaud Chambolle et Mathieu Juteau.
Contact : laboratoireoenoconseil@wanadoo.fr – Mobile : 06 32 35 78 66

 

Dégustation Nationale Vin
Du 31 mars au 2 avril 2020 de 10 h à 18 h au Château Petit Val
Soirée de clôture le jeudi 2 avril à partir de 19h au Château Petit Val.
Inscription auprès de David Liorit : david.liorit@chateaupetitval.com

 

Dégustation Château Lilian Ladouys et le Château Pédesclaux
Du 30 mars au 2 avril 2020 de 10 h à 19 h aux Châteaux
Déjeuners mardi 31 au Château Pédesclaux et mercredi 1er avril au Château Lilian Ladouys.
Demande de participation : contact@chateau-pedesclaux.com

 

 

 

 

 

3 réponses à “Dégustations primeurs du millésime 2019 à Bordeaux”

  1. Korsuwanskul apichart dit :

    Bonjour MONSIEUR ,
    Est-ce que c’est une bonne idée de faire déguster des vins qui n’ont pas encore vraiment faits,,,,,,?!
    Pourquoi ne va-t-on pas attendre le jour où on a fini de faire élevage et vraiment mis en bouteille ,,,!?
    Je pense qu’on peut juger plus de leur qualité ,,,,!!??

    • Agence Fleurie dit :

      C’est pour cela que c’est réservé aux professionnels, capables de ressentir le potentiel d’évolution des vins. Mais cela se discute certains professionnels sont de votre avis.

  2. Bonjour,
    La question de cet internaute est fondamentale.
    J’y réponds en reproduisant ci-dessous le texte de la rubrique considérée sur mon blog http://www.bordeauxclassicwine.fr
    Ce sont les quelques 200 G C C et assimilés (Pomerol) qui ont lancé il y a un demi siècle ce phénomène de la réservation avant que les cartes de la qualité soient jouées.
    Il a finalement touché, surtout pour les grands millésimes, tous crus bordelais qui s’en donne les moyens, même issu des A O C de base Bordeaux ou Côtes et qui profite de vendre avant même que le vin soit élevé. C’est une avance que l’amateur peut faire à un cru modeste dont il aime la qualité régulière, pour assurer sa survie.
    Aucune région de France n’a réussi à copier ce modèle de la réservation en Primeur.

    C’est en avril que, chaque année, tout se joue pour le haut du panier bordelais, 200 à 400 crus selon le millésime. Un rituel qui déplace les critiques et les acheteurs de la planète, surtout dans les grandes années. Et pourtant, il est communément admis dans le sérail de condamner ces dégustations pour leur précocité et les dérives qu’elles sont susceptibles d’entraîner. A cette période le vin est au début de son élevage, il lui reste encore 12 à 18 mois à séjourner en fût, au cours desquels il subira soutirages, collage, filtration… autant de manipulations censées le bonifier et le préparer à un heureux vieillissement en bouteille. Il peut arriver volontairement ou non, que le vin n’évolue pas comme prévu, que, par exemple, la prise de bois soit trop forte au point de le défigurer, parfois à jamais. Six mois après la récolte, le vin est en devenir et ne reflète pas toujours sa qualité finale. De l’aveu de certains maîtres de chai, rien n’est encore décidé, surtout rive droite : le pourcentage de chaque cépage dans l’assemblage, celui du vin de presse et celui de fûts neufs, la répartition des volumes du grand vin et du second vin… On en parle mais ce ne sont que des suppositions. D’ailleurs, on peut penser que les notes obtenues et leur influence sur le marché peuvent modifier le projet initial concernant les volumes et la constitution des cuvées finales ! La dégustation d’un vin en bouteille présente déjà en soi une part de subjectivité, alors en primeur, on se trouve dans une situation telle que la notation devient ridicule sinon fallacieuse. Et pourtant le grand vent médiatique des notes balaye Bordeaux, affirmant des jugements définitifs sur des objets souvent hypothétiques, en devenir ou tout simplement faux. La mode du vin conduit même des magazines généralistes à se lancer dans le tourbillon des notes ! La plupart des dégustateurs viennent deux ou trois jours pour noter les étiquettes qui se présentent à la loterie, à raison d’une centaine par jour ! On comprend que pour être remarqués dans ces longues séries, les vins puissent s’écarter des canons de la beauté classique et proposer des caricatures anabolisées pour impressionner les dégustateurs dont malheureusement le goût ne fait pas toujours dans la finesse. De là évidemment à truquer les échantillons, il n’y a qu’un pas… qui peut rapporter gros ! Je déguste évidemment les grands Bordeaux en primeur pour avoir un avis global sur le millésime et non sur chaque vin ; c’est trop tôt. J’attends d’ailleurs deux ans après leur mise en bouteille pour me faire une idée précise de chaque cru.

    CONSEILS POUR L’ACHAT EN PRIMEUR

    Acheter un vin en primeur, c’est avant tout le payer moins cher qu’il ne vaudra, deux ans plus tard, lors de la livraison.
    L’intérêt de cette opération considérée comme un placement est manifeste pour les étiquettes les plus prestigieuses, particulièrement dans les grands millésimes.
    Pour l’amateur qui dégustera le vin dans quelques années, c’est aussi un achat de confiance à un propriétaire, à une marque, à un terroir, à un style de vin.
    L’idéal est d’associer la promesse d’une plus-value et celle d’un goût révélateur des plus grands terroirs : finesse, fraîcheur et potentiel de garde.

    Franck Dubourdieu
    Œnologue-Consultant, critique indépendant, blogeur

    Abonnez-vous au blog et recevez un mail à chaque nouvelle publication :www.bordeauxclassicwine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *