Accueil / Dossiers / Bordeaux millésime 2007 Complément d'informations

Bordeaux millésime 2007 Complément d'informations

Info PrimeursPour en savoir plus sur le millésime 2007 à Bordeaux

Franck DUBOURDIEU
Le texte et les notes sur les primeurs 2007 sont disponibles gratuitement sur son site Internet : le code d’accès sera fourni sur simple demande, afin que les amateurs soient abonnés gratuitement à la lettre sur le vin de Bordeaux. Dossier Primeurs (accès gratuit mais privatif).
Texte définitif sur ce millésime à partir du 18 juin
Extraits de son commentaire sur le millésime
: Tous les espoirs de faire du bon, sinon du très bon vin, sont néanmoins permis car, à ce jour, les 1999 se dégustent à merveille. Nous en saurons davantage dans quelques mois. Le bruit des conditions défavorables de l’été a couru dans le monde entier (du vin). Si l’on boude le 2007 dès sa sortie, alors nous nous régalerons des meilleurs vins de ce millésime à des prix plus sages. Les liquoreux, une fois n’est pas coutume, s’annoncent très grands, on ose déjà évoquer les grandissimes 1997 ou 2001

Gilles Dupontavice – Vinorum Codex

Premiers commentaires sur les prix : A cette heure les plus grands vins du millésime 2007 ne sont pas encore proposés à la vente. Mais l’échantillon est assez large pour en tirer quelques conclusions quant aux tarifs pratiqués. Sur les prix de vente recensés par VinorumCodex.com, j’ai d’abord examiné une cinquantaine de crus classés ou assimilés. La baisse des prix par rapport au 2006 est très limitée, de l’ordre de 2% seulement, et de 17% par rapport au millésime 2005, bien meilleur évidemment. Ces 2007 sont directement concurrencés par les 2006, dont beaucoup sont encore en vente primeur au tarif de l’année dernière, parfois augmenté de l’inflation, parfois moins cher comme le château Margaux chez Dubecq. Mais il sera intéressant de voir si les crus de 2007 qui ont une réelle baisse de prix, comme Clinet, Lagrange, Moulin-Saint-Georges ou Pontet-Canet, se vendront mieux que les autres.
Je n’ai qu’une dizaine de seconds vins référencés à ce stade, mais la tendance est à la hausse par rapport au 2006 et même au 2005 : l’effet de marque joue à plein pour des acheteurs qui n’ont pu suivre les tarifs des premiers vins.
Pour une soixantaine de crus assimilés aux crus bourgeois, la baisse est aussi limitée: 2% par rapport au 2006, 5% par rapport au 2005. Pour conclure : on ne peut parler actuellement de baisse significative des Bordeaux rouges en primeur.
Logiquement, les Sauternes sont à la hausse, portés par la très bonne réputation du millésime: pour une vingtaine de crus, plus 14% par rapport aux 2006, plus 8% par rapport aux 2005. Plus surprenante est la hausse des vins blancs secs, sur un échantillonnage réduit: une hausse de 18% par rapport aux 2006, eux-mêmes en hausse de 6% sur les 2005. Voici donc un nouveau millésime qui n’est pas encore vendu, et qu’on retrouvera sûrement à des prix intéressants dans deux ans.
Le Site Vinorum Codex

Blog Bordeaux Supérieur
Impressions de dégustateurs en vidéo

Dossier Le Point par Jacques Dupond
Jacques Dupond filmé par notre partenaire Vininews

Decanter
Revue anglaise
Dossier Primeurs

Wine Enthusiast
Revue Américaine
Dossier Primeurs

Wine Spectator
Revue Américaine
Dossier Primeurs

Uncorked
Dossier Primeurs

Jean-Marie QUARIN
Uniquement sur abonnement
Dossier Primeurs

POUR ACHETER EN PRIMEUR, notamment :
CHATEAU PRIMEUR
1855

Pour nous contacter à ce sujet :
echo@agence-fleurie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *