Accueil / Portraits d’acteurs / Portraits d’acteurs : Frédéric Labatut et Jérémy Brun

Portraits d’acteurs : Frédéric Labatut et Jérémy Brun

 

Frédéric Labatut et Jérémy Brun, Domaine du Carrelet, AOC Bordeaux.
Photos Jean-Bernard Nadeau – Réalisation vidéo Arnaud Fleuri – Texte Frédérique Nguyen Huu.

 

GIRONDE (33), SAILLANS, JEREMY BRUN ET SON PERE FREDERIC LABATUT, PROPRIETAIRE DU DOMAINE DU CARRELET, VIGNOBLE BORDELAIS

Le Domaine du Carrelet, c’est l’incarnation d’un rêve et d’une passion partagés par un père et son fils. Le premier, Frédéric Labatut débute sa carrière comme restaurateur. Par un heureux hasard, il devient vigneron, un domaine d’activité où il trouve vite sa place et s’épanouit depuis 35 ans occupant aujourd’hui les fonctions de Directeur technique d’un vignoble en appellation Fronsac.

 

D’une certaine manière en inscrivant son enfance dans la vigne et au chai où le petit garçon l’accompagne régulièrement, le père engage son fils dans cette aventure. Dans le sillage paternel, Jérémy a grandi dans l’univers de la vigne, aussi n’a-t-il pas fallu « trop le pousser » pour le décider à se lancer aux côtés de son père.

 

Après 15 ans passés comme marin d’État en poste dans de nombreux pays de la Méditerranée à l’Océan Indien, Jérémy se rapproche des siens en 2016 au gré d’une nouvelle affectation à Bordeaux. Un an après son retour, des vignes situées en AOC Bordeaux, non loin de la demeure familiale sont mises en vente. L’occasion pour le tandem de concrétiser leurs envies en achetant ces deux hectares alors à l’abandon.

 

Une cuvée plaisir

En parallèle de leurs activités respectives, Frédéric et Jérémy se consacrent à la remise en état de ces arpents situés sur la commune de Galgon près de Saint-Emilion. Les deux hommes entreprennent de faire revivre ces alignements. Effeuillage, épamprage, taille, vendanges vertes et automnales, sur leurs parcelles tous les travaux sont réalisés à la main par leurs soins, avec lorsque cela est nécessaire, un coup de main de proches, amis et cousins. Leur objectif ? Remettre les vignes en état et travailler les lieux comme un « petit jardin ».

 

Frédéric se saisit de l’opportunité d’acheter des vieux chais en béton localisés non loin là, à Fronsac. Grâce à l’acquisition de ces installations en très bon état, ils peuvent façonner eux-mêmes « de A à Z, une cuvée plaisir ». Les deux hommes se portent également acquéreurs de 4 ha de prairie autour de leurs vignes, un atout non négligeable en matière de biodiversité. Leurs pieds sont ainsi protégés par ces parcelles laissées en taillis servant de refuge aux abeilles, ainsi qu’à la faune et la flore locales.

GIRONDE (33), SAILLANS, JEREMY BRUN, PROPRIETAIRE DU DOMAINE DU CARRELET, VIGNOBLE BORDELAIS

Jardin de vignes

Dans les années qui viennent, Frédéric et Jérémy entendent implanter des haies pour mieux marquer les séparations, d’autant qu’ils déposent cette année un dossier pour le passage dans trois ans du Domaine de Carrelet en agriculture biologique. Dans les faits, vignes et vins sont déjà conduits et élevés comme tels. Une étape favorisée par le fait que Frédéric, à la direction technique d’un domaine de Fronsac classé HVE 3 également en conversion, est déjà complètement rompu aux normes et standards requis pour le passage en bio. D’ores et déjà sur leurs parcelles, les deux hommes pratiquent la confusion sexuelle et travaillent la vigne au maximum pour minimiser les intrants, scrutant inlassablement chacun des pieds de leurs deux hectares.

 

Le Domaine de Carrelet produit au maximum 10 500 bouteilles par an. De leur « jardin de vignes » de Galgon, les deux hommes élaborent un « vin de plaisir », un 100% merlot en AOC Bordeaux. Parce qu’ils œuvrent sur une petite surface où ils peuvent tout contrôler, père et fils ont à cœur de façonner un « vin sur la fraîcheur ». Dans les cuves en béton de leur chai, ils conçoivent ainsi après un rapide passage en barrique un « vin facile, accessible à tous, initiés et non-initiés. »

 

 

Confidentiel et récompensé

Le vin du Carrelet est issu de vieux pieds, âgés de 30 à 40 ans, remis en ordre et contre-plantés par Frédéric et Jérémy depuis leur acquisition. Sur 20 ares, ils ont également planté du carménère. A partir de ce cépage autochtone du bordelais, ils souhaitent composer dès l’an prochain une nouvelle cuvée monocépage. Sous l’étiquette du Domaine, elle viendra s’ajouter aux deux premiers millésimes. Bien que nouveaux venus, les propriétaires du Carrelet sont déjà plusieurs fois primés. Leurs millésimes 2017 et 2018 ont étérécompensés comme « Talent des AOC Bordeaux », le 2018 recevant aussi la médaille double or du prix Japonais de Sakura en 2021.

 

En raison de sa capacité limitée, la production du Domaine reste confidentielle. Un « vin de bouche à oreille » distribué sans revendeur, avec la collaboration de quelques cavistes et restaurateurs. Pour le reste, il est vendu directement aux particuliers. Si la récompense japonaise ouvre des perspectives d’exportation en Asie, elles resteront forcément mesurées en raison de la petite envergure du Carrelet.

 

Un carrelet pour château

Pourquoi ce nom ? Parce que leur domaine réconcilie leurs deux univers, terre et mer, mais aussi parce que la famille possède deux petits carrelets surplombant les flots de l’Isle non loin des vignes. C’est là, après avoir traversé leurs alignements vallonnés implantés sur un joli terrain s’étirant entre Libourne et Saint-Emilion que la visite se termine par une dégustation au-dessus de la rivière.

 

Si vous n’allez pas les rencontrer sur leurs terres, vous croiserez peut-être le duo père fils, aux beaux jours, sur un des marchés alentours qu’ils entendent parcourir à bord d’un fourgon Citroën vintage en cours de rénovation, pour retrouver l’esprit du camion d’épicier d’autrefois et s’en servir pour faire découvrir leur vin aux amateurs de la région et d’ailleurs.

 

GIRONDE (33), SAILLANS, JEREMY BRUN ET SON PERE FREDERIC LABATUT, PROPRIETAIRE DU DOMAINE DU CARRELET, VIGNOBLE BORDELAIS

 

 

Making Of

 

En savoir plus sur le Domaine du Carrelet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *