Accueil / Reportages / Le bout du tunnel

Le bout du tunnel

Çà y est ! on y est ! espérons que désormais cette pandémie soit derrière nous… Mais elle a généré une crise qui a et va créer de très fortes perturbations économiques chez tous les opérateurs…

 

 

Quelle relance ?

A Bordeaux, la suppression des salons, la semaine des Primeurs déplacée et limitée aux Grands Crus et l’annulation de la Fête du vin sont venus s’ajouter aux mauvaises nouvelles que tout le monde connaît. Néanmoins, il est impératif de relancer la mécanique économique. Différemment que par le passé, c’est une évidence… Beaucoup d’opérateurs ont profité de cette période pour réfléchir à de nouvelles méthodes commerciales.

 

L’Oenotourisme au centre du jeu

Les cavistes, qui sont restés ouverts, ne sont pas mécontents des ventes, les ventes par internet augmentent. A l’étranger les chiffres en GD ont aussi progressé. Ces données positives ne sont pas à prendre à la légère mais aujourd’hui il est aussi évident que les approches oenotouristiques et de vente en circuit court ont le vent en poupe. Notre région est exceptionnelle à tous points de vue et le déconfinement va permettre aux aux consommateurs de bouger. Aux opérateurs de muscler leur offre d’oenotourisme et de ventes à la propriété…

Tous les acteurs doivent être déterminés et solidaires pour montrer la richesse et la variété de notre région est riche et diversifiée. Notre offre viticole ne se borne pas à quelques crus prestigieux aux prix exorbitants, Bordeaux c’est avant tout un maillage de propriétés familiales proposant une palette unique de crus aux prix plus qu’intéressants par rapport à d’autres vignobles. Revoir les fondamentaux et innover nous paraît donc une priorité absolue pour appréhender l’avenir avec succès…

 

Bernard Sirot
Journaliste et dégustateur Vintaste

 

(c) Photo JB Nadeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *