Accueil / Dossiers / Environnement : les vignobles Bio ont le vent en poupe !

Environnement : les vignobles Bio ont le vent en poupe !

 Le salon Millésime Bio 2010 vient de fermer ses portes à Montpellier (Parc des Expositions), c’est l’occasion pour le réseau Vinea Transaction, de faire un point sur le marché du foncier des vignobles en Bio

En France, la viticulture bio est très active.La croissance annuelle des surfaces en Bio est à deux chiffres (entre 20 et 25%) et va se maintenir pour les années à venir au regard des intentions de reconversion enregistrées. Le vignoble méditerranéen français (Languedoc-Roussillon et PACA) représenterait à lui seul près de 60% des surfaces en bio et 70% des volumes produits. Cette situation se justifie par la climatologie méditerranéenne extrêmement favorable à la production de vins bio. L’Aquitaine suit de près ces deux régions leaders.

Le marché de la transaction de vignobles Bio suit la même tendance. La demande est croissante et régulière avec une demande marquée pour les vignobles bio situés dans l’arc méditerranéen.

Languedoc et Côtes du Rhône
Vignobles Investissement, qui œuvre dans la transaction de vignobles dans le sud de la France a négocié la reprise de trois domaines viticoles en Minervois (65 ha), Corbières (45 ha) et Ventoux (25 ha). Il est intéressant de préciser que les repreneurs sont des professionnels de la filière, très sensibles à l’évolution du marché du vin. Vignobles Investissement vient de négocier en 2009 la reprise d’un petit domaine (AOC Languedoc) pour le compte du n°1 des vins bio en Allemagne, les Etablissements Riegel Wein Import. C’est la première année où le dynamisme du marché s’est concrétisé par un nombre significatif de transactions de vignobles en Bio.

Aquitaine
L’Aquitaine est la troisième région productrice de vin bio et la Gironde et le premier département producteur d’AOC bio. La viticulture bio se développe à un rythme également très soutenu et les surfaces consacrées à la vigne en culture biologique ont augmenté de plus de 30 % ces cinq dernières années. Aujourd’hui, on comptabilise 3065 hectares de vignes bio et en conversion vers l’agriculture biologique. Millésime Immobilier, agence partenaire du réseau Vinea Transaction s’occupant du marché de la transaction sur la région Bordeaux-Aquitaine, constate que les demandes de leurs clients dans ce domaine sont de plus en plus nombreuses.

Val de Loire
En Val de Loire, le bio et la biodynamie sont très développés. Les domaines bio représentent 30% du portefeuille à la vente de Vinea Loire, avec à chaque fois des domaines affichant de bonne rentabilité.

Bourgogne-Beaujolais
En Bourgogne-Beaujolais, des domaines sont en pleine reconversion. Vinea bourgogne Beaujolais est sollicitée par des propriétaires de domaines en Bio recherchant actuellement des parcelles pour agrandissement.

Conclusion
Les perspectives laissent augurer un doublement des ventes de propriétés bio d’ici 5 ans. Le marché devrait représenter 10% des transactions. Cette évolution est logique. Elle s’inscrit dans la pression réglementaire insufflée par le plan Barnier et par la poussée de la demande en vins Bio. Concernant les prix du foncier bio, il n’y a pas pour l’instant de réelle sur-cotation. Il est probable que dans l’avenir, les prix se réajustent plus précisément pour les vignobles offrant un bon état sanitaire et peu de mortalité des souches.

Plus d’informations
Vinea Transaction, le réseau d’opérateurs incontournables en matière de transaction, d’aménagement et de développement de grands domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *