Accueil / Dossiers / Environnement : Bilan Carbone de la filière des Vins de Bordeaux

Environnement : Bilan Carbone de la filière des Vins de Bordeaux

CIVBCe second Bilan Carbone, 5 ans après le le premier de 2008 montre que la filière des vins de Bordeaux a diminué de 9% ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

 

Une photographie de la filière
Le Bilan Carbone® procède à un inventaire le plus large possible des émissions de Gaz à Effet de Serre d’une activité, qui inclut tous les processus qui lui sont nécessaires : énergie directe (fioul, électricité), intrants (verre, cartons), déplacements, fret, etc.

BIlan Carbone CIVB 2014Des Progrés
Ces émissions sont passées de 840 000 à 770 000 tonnes équivalent CO2 en 5 ans. Les matériaux entrants, le fret et l’énergie représentent 75% des émissions.
– Matériaux entrants (-22%). Essentiellement grâce à la réduction du poids de la bouteille, à la baisse du facteur d’émission du verre, et à la diminution du nombre de bouteilles. En dehors du verre, le bilan GES des matériaux entrants est stable.
– Energie (-12%). La baisse porte sur le principal poste énergétique de l’activité viticulture, à savoir le gasoil des tracteurs, et sur le gaz des distilleries qui ont de plus en plus recours aux énergies renouvelables. Les émissions de l’activité oenologie restent stables grâce à l’utilisation croissante de l’électricité peu émettrice de Gaz à Effet de Serre.
– Fret (+24%). Cette augmentation est due à la forte croissance à deux chiffres de l’export vers les pays tiers : hausse de 88% en volume et de 95% en valeur, en 5 ans. Si les émissions liées au transport routier ont diminué, celles de l’aérien et du maritime/fluvial ont fortement progressé.

 

Des Objectifs
Ce bilan est une étape du Plan Climat 2020 décidé en 2008 pour atteindre les objectifs suivants :
20% de réduction d’émissions de GES 20% d’économie d’énergie
20% d’énergies renouvelables
20% d’économie d’eau

Une nouvelle feuille de route est en cours avec tous les acteurs de la filière et les parties prenantes pour continuer à :
– dégager des leviers et pistes de progrès
– définir des axes de recherche
– mobiliser des acteurs de la filière et nombreux partenaires institutionnels et privés
L’amélioration de la performance environnementale va de pair avec la santé économique de la filière. La réussite du Plan Climat 2020 des vins de Bordeaux contribuera positivement à la pérennité de la filière.

 

En savoir plus

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *