Accueil / Portraits d’acteurs / Portraits d’acteurs : Dominique Haverlan

Portraits d’acteurs : Dominique Haverlan

Dominique Haverlan – Château de La Brède
Photos Jean-Bernard Nadeau – Réalisation Arnaud Fleuri – English Version  by Maxine Colas

Dominique Haverlan

Dominique HaverlanDominique Haverlan
Originaire des Flandres la famille Haverlan est présente dans les Graves depuis les années 30. Né en 1959, Dominique Haverlan est marié et père de trois enfants, il obtient son Brevet de Technicien  en Viticulture et Oenologie en 1978. Il travaille d’abord en fermage (notamment au Château Grand Bourdieu organisant la replantation totale du vignoble) avant d’acquérir en 1988 le Vieux Château Gaubert en ruine et ses vignes.

C’est tronçonneuse à la main qu’il pénètre chez lui tant la nature a repris le dessus, sur des terres qui n’ont pas vu de vignes depuis 1945. En quelques années il reprendra tout : les vignes sont replantées, les bâtiments mis à jour. Depuis 1996, deux maçons sont employés à plein temps au sein de l’exploitation et œuvrent au quotidien afin de restaurer l’endroit. Le projet est 100% auto  subventionné. Les murs du clos, entièrement refaits et consolidés, constitueront un parc  Une rotonde devrait aussi voir le jour. Le nouveau cuvier accueille 16 cuves inox de 200 hl en surface et 8 cuves de 170 hl en sous sol. Le chai à barrique a été entièrement repensé et redessiné par Dominique. Une salle de réception de 150 m² installée entre le chais et le cuvier pourra bientôt accueillir environ 120 personnes pour des réceptions. Une boutique va aussi voir le jour.  Notons aussi dans les activités de Dominique en 2004 la création d’un vignoble en fermage en Pessac Léognan, le Château Pontet Caillou contigu au Domaine de Chevalier. Et en 2010 la reprise du Château Haut Pommarède afin de rénover le vignoble délaissé.

Dominique HaverlanChâteau de La Brède
Connaissant le parcours professionnel de Dominique on comprend que l’envie de faire revivre la viticulture au Château de La Brède lui soit naturellement venue.
C’est dans ce château que naquit, le 18 janvier 1689, Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, plus connu sous le nom de Montesquieu. Très attaché au château familial de La Brède, Montesquieu y séjourne régulièrement. La comtesse Jacqueline de Chabannes, descendante de Denise, la plus jeune fille de Montesquieu, réside au château de La Brède jusqu’à son décès en 2004.
Sans descendant, elle a souhaité que le domaine reste ouvert au public et a pour cela créé la Fondation Jacqueline de Chabannes, destinée à préserver et faire découvrir ce patrimoine. A cette même période, Bruno Géraud, propriétaire du Château Méjean, fut l’initiateur de la remise en valeur de l’activité viticole du Château de La Brède et replanta en 2008. C’est en 2011 que Bruno Géraud a confié la suite du projet à Dominique Haverlan.

Le Vin Blanc du Château de La Brède millésime 2011 est déjà disponible, en vente sur place. Le vin rouge sera à découvrir à partir de mai 2013.

Oenotourisme
Le bâtiment viticole du Château de La Brède sera ouvert en juin 2013, en attendant le Château de La Brède est à découvrir, par exemple le samedi 15 septembre 2012 : « Montesquieu et Nous » dans le cadre des journées du Patrimoine, organisé avec la ville de La Brède.
15h : causeries autour de « Montesquieu Voyageur » avec intermèdes musicaux.
17h30 remise du 5ième prix littéraire
19h30 apéritif de clôture avec illumination du Château.

Dominique Haverlan

Making Of

English Version
Visualiser ou imprimer le reportage en PDF
Le reportage de Jean-Bernard Nadeau
Site Internet du Château de La Brède
Contact Internet Dominique Haverlan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *