Accueil / Dégustation / 16iéme Concours Mondial de Bruxelles – 25-27 avril 2009 à Valence (Espagne)

16iéme Concours Mondial de Bruxelles – 25-27 avril 2009 à Valence (Espagne)

Fin des incriptions le 16 mars 2009, l’occasion de faire le point avec Jonathan Quique

Interview de Jonathan Quique :
Agence Fleurie : Les inscriptions au 16ième Concours Mondial de Bruxelles cloturent le lundi 2 mars prochain, un premier bilan de la campagne d’inscription 2009 ?
Jonathan Quique : Il faut évidemment rester prudent ; mais pour l’instant, les inscriptions suivent leur cours. Globalement, les chiffres 2009 sont même en hausse par rapport ceux de l’année dernière à la même époque. 

AF : « La Crise » a des conséquences sur ces inscriptions ? globalement ? Par pays?
JQ : Pour le producteur, il importe plus que jamais de se démarquer d’une offre pléthorique, tandis que le consommateur a besoin de repères qualitatifs fiables. Les médailles du Concours Mondial offrent au consommateur la garantie d’un vin de qualité, dont ils ne seront pas déçus. 
Il est par contre difficile de déjà dresser un bilan par marché, chaque pays (voire région) ayant ses « habitudes ». Certains syndicats de producteurs préfèrent attendre la dernière minute pour nous adresser un dossier de participation groupé. A l’inverse, certains pays de l’Europe de l’Est par exemple (Bulgarie, Géorgie) sont très à l’avance dans les chiffres. Nous avons également accueilli de nouveaux pays participants comme l’Egypte, le Japon ou la Bolivie. Enfin, sachez que Bordeaux n’est pas en reste et caracole déjà en tête du classement des participations!
Pour finir, soulignons que nous sommes bien conscients des difficultés rencontrées par toute la filière (et au-delà). Nous poursuivons nos efforts pour limiter les frais de participation et avons ainsi décidé de pérenniser la plateforme logistique mise en place l’an passé à Bordeaux. Ceci permet de réduire (souvent de moitié) les coûts de transport pour les vignerons français, qui devaient autrefois expédier leurs échantillons à Bruxelles. Grace à cela, je peux en plus vous dévoiler en primeur que les producteurs qui ne seraient pas encore inscrits au prochain Concours auront jusqu’au 16 mars pour le faire ! Bernard Sirot se tient à leur disposition pour tout complément d’information : bernard.sirot@orange.fr – 06 80 321 318

AF :Tout est prêt à Valence ?
JQ : Nos partenaires locaux de la Generalitat Valenciana sont sur les starting blocks et très motivés à l’idée d’accueillir le Concours Mondial! N’oublions pas que Valence est aujourd’hui une des villes européennes les plus dynamiques, ayant déjà démontré sa capacité à accueillir des événements majeurs comme l’America’s Cup ou le Grand Prix d’Europe de Formule 1. Nous pouvons par ailleurs compter sur l’aide efficace de Frédéric Galtier, notre permanent en Espagne.

AF : On dit souvent que la solution face à la crise c’est la créativité, avez vous senti des efforts en ce sens ? avez-vous mis en place des inititatives pour encourager cette créativité ?
JQ :  La Commission Européenne a justement proclamé 2009 Année européenne de la créativité et de l’innovation, histoire de rappeler l’importance de l’innovation et de la créativité dans le développement économique, social et personnel. Soucieux de sans cesse innover pour rester à la pointe, le Concours Mondial de Bruxelles a tout naturellement été associé à l’initiative. 
Concrètement, les institutions européennes nous accueilleront lors de plusieurs conférences ; le message que nous y adresserons à la filière viticole est le suivant : ne craignez pas d’innover, tracez de nouvelles voies, nous serons là pour récompenser les vins de qualité. 
De notre côté, le protocole d’évaluation sensorielle a fait l’objet d’importants investissements en recherche et développement. Le calcul des résultats est par exemple supervisé depuis 2004 par l’Institut de Statistique de l’Université catholique de Louvain. L’authenticité des cotes obtenues par la formule de normalisation développée par le Concours Mondial de Bruxelles a été certifiée par une expertise indépendante. Plusieurs méthodes d’analyse de la performance des juges ont été développées en parallèle et continueront de l’être en 2009.
Nous continuerons enfin à intensifier les contrôles en aval pour garantir l’intégrité et la représentativité du Concours, en plus de l’inspection rapprochée des services spécialisés du Service Public Fédéral belge de l’Économie.

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à visiter le site officiel du Concours
Contact France : 06 80 32 13 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *